mercredi 20 août 2008

La grotte de l'Eléphant



Lors de mes vacances en Crête j’ai eu l'occasion de visité une grotte qui a elle seule vaut le voyage, mais elle n'est pas a portée de tous, encore que! tout commence par 1/2 heure de zodiac, au milieu de poisons volants, c'est extraordinaire, arrivé dans une petite crique, plongée jusque 16 mètres de profondeur et là le paradis sur terre ou plutôt sous la mer, une entrée de grotte en forme de triangle de 5 mètres de côté avec un fil d'Ariane (normal au pays de Dédale), a la suite de Stelios Mantanakis – plongeur spéléo crétois - je survole le fil jusqu'un premier déviateur qui est accroché sur ce que je prend pour un fémur de mammouth, vraiment énorme (Stelios me dira plus tard que c'est un fémur d'éléphant, et oui!) ensuite le fil passe au dessus de molaires de mammouths et d'ossements humains, quelques mètres plus loin le fil est arrimé sur une énorme défense de mammouth le tout entouré de colonnes noyées du plus belle effet. Après plus de 40 mètres, émersion dans une salle énorme avec le plus grand lac que j'ai eu l'occasion de voir et toujours des colonnes qui plongent dans l'eau, ensuite après un passage plus étroit, environ 20 mètres, j'ai eu la très grande joie de plonger avec un... phoque ou plutôt une madame phoque, je croyais qu'elle voulait jouer avec nous mais non, c'était pour nous éloignés de son ou de ses jeunes et sa tactique a réussi. Ensuite ben, il a bien fallut faire le chemin dans l'autre sans, avec une fois le siphon a nouveau franchi, nous avons terminés la plongée avec une descente a 25 mètres histoire de vider les bouteilles. Quelques chiffres: longueur du siphon = +/- 50 mètres, point bas 16 mètres - longueur du lac = plus de 300 mètres - largeur 30/40 mètres. J'ai passé là une de mes plus belles journées spéléo et promis juré j'y retournerais le plus vite possible, et je remercie encore une fois Joel pour m'avoir redonné cette envie de spéléo qui m'a permit de vivre ses moments de pures bonheurs - Jean-Benoit Schram.


Contre jour




molaires de mammouths



défence de mammouths

fémur d'éléphant

une forêt noyée

dés la sortie du siphon

la vue est splendide















3 commentaires:

Joël a dit…

salut Jean-Be
ses avec plaisir et puis je ne peux oublier quand j'ai commencer la spéléo tu étais responsable du club GSCD et j'ai apris beaucoup de chose et on peux arreter la spéléo quelques temps mais on ne peux oublier cette passion et un jour ou l'autre on retourne dans les grottes et on redécouvre les merveilles du monde soutérain et on re prent vite l'abitude et puis les grottes sont des endroits ou on oublie le monde extérieure et tout ses problèmes et parfois on ne voudrais même plus sortire des grottes cela mais arriver plusieure fois ou je restais très lontemps Entre 10 et 18 heure sous terre sétais l'époque du wéron-dellieux.Enfin un grand merci pour ton sympatique compliment.
Joël

Rudi a dit…

Des magnifiques photos, Jean-Be, j'estime que tel choses n'existent pas en Belgique?

Félicitations!

Rudi

joel a dit…

Et bien tu te trompe Rudi sa existent en belgique aussi
Joël