dimanche 24 janvier 2010

La rivière souterraine de Dinant (article en construction)

La rivière souterraine de Dinant appelée également rivière souterraine de Jauvelan est une des plus longues si pas la plus longue de belgique, la longueur prouvée par coloration est de 8100 mètres mais pourrait être bien plus longue (VMR) et une dénivellation de 160 mètres ce qui en fait une des plus importante du pays.



De onderaardse rivier van Dinant, eveneens onderaardse rivier van Jauvelan genoemd, is één van de langste, zoniet de langste van België. De aangetoonde lengte, bewezen met kleuring, is zo'n 8100 meter, maar zou nog een stuk langer kunnen zijn (VMR), met een hoogteverschil van 160 meter, zodat deze ook een van de belangrijkste van het land is.




Partie amont (clic pour agrandir la photo)


Stroomopwaarts deel (klik op de foto)




Partie aval (clic pour agrandir)


Stroomafwaarts gedeelte (klik op foto)



Les pertes de l’amont vers l’aval :

1 Perte de Liroux
X=196.600 Y=105.240 Z=255
Distance résurgence =8100m
Dénivellation=160m



2 Chantoir de Jauvelan
X=196.024 Y=105.325 Z=247
Distance résurgence =7530m
Dénivellation=152m



3 Chantoir de la Ferme de Jauvelan
X=195.888 Y=105.243 Z=245
Distance résurgence =7340m
Dénivellation=150m



4 Perte de Sorinnes
X=194.893 Y=105040 Z=237
Distance résurgence =6.380m
Dénivellation=142m



5 Perte de Foy Notre Dame Amont
X=195.180 Y=104.470 Z=245
Distance résurgence =6740m
Dénivellation=150m



6 Perte de Foy Notre Dame Aval
X=193.920 Y=104.213 Z=230
Distance résurgence =5480m
Dénivellation=135m



7 Perte des Lauris
X=193.808 Y=104.756 Z=219
Distance résurgence =5360m
Dénivellation=124m



8 Perte temporaire des Lauris
X=193.464 Y=104.716 Z=211
Distance résurgence =5600m
Dénivellation=116m



9 Perte de Saint Vincent ou perte de Gèmechene
X=191.062 Y=106000 Z=220
Distance résurgence =2490m
Dénivellation=125m
Calcaire tournaisien
Les eaux sont canalisées vers le fond du vallon

Perte diffuse en prairie, récoltant les eaux de ruissellement et les eaux résiduaires (canalisation) d'un petit zoning commercial.

.
Les grottes :


10 Abri de Jauvelan
X=195.239 Y=104.991 Z=240
Calcaire tournaisien

Situé sur le versant nord boisé du vallon sec, petit abri-sous-roche et début de conduit karstique à élargir dans une large dépression avec affleurement calcaire de 30m sur 10 et 4 de profondeur avec une fissure de 2 m
.


11 Trou Rodrigue ou trou des Nutons
X=192.560 Y=104.480 Z=210


Calcaire viséen


Grotte à double entrée - Plusieurs petits puits.

longueur : 75 m
Dénivellation: 20 m



12 Trou du Renard
X=191.900 Y=104.793 Z=240
Limite calcaire viséen et Tournaisien

Chantoir de plateau dans un massif boisé (anciennes exploitations calcaires) - Grotte en pente.
Dimensions en surface 6 X 3m


Longueur : 50 m
Dénivellation : 20 m


13 Trou de la Carrière P8 ou Grotte de Gèmechene
X=190.770 Y=105.930 Z=220



Calcaire viséen
Puits d'accès souvent inondés

Entrée par plusieurs puits et galeries artificielles donnant accès à des embryons de réseaux naturels - Quelques petites salles décorées. La carrière souterraine offrant quant à elle un développement de plus de 1000m (réseau naturel = 40m)!


14 Trou Quoilin
X=189.000 Y=106.000 Z=155

Calcaire viséen
Ancien chantoir en connexion probable avec la rivière souterraine aboutissant à la Fontaine Patenier (53/8-74) distante de 550m

Grotte creusée dans des bancs massifs de Viséen 2a constituée d'un couloir principal faisant un angle droit après 10m et se terminant sur un "bouchon " de sédiments. Les parois présentent des coups de gouges et des rainures liées à la dissolution


Longueur: 40m
.


Les dolines :
.


15 Doline de Taravisé
X=189.980 Y=106.076 Z=200


16 Doline du Pont d'Amour
X=189.555 Y=106.050 Z=180


17 Grande Doline de Malaise
X=189.209 Y=106.306 Z=187


Calcaire viséen
Vaste doline de 80 m sur 50 m

18 Petite Doline de Malaise
X=189.232 Y=106.354 Z=187



Calcaire viséen
Petite doline en partie comblée par des terres.

19 Doline de la Citadelle


X=189.270 Y=105.760 Z=190
Calcaire tournaisien
Doline d'effondrement probablement située sur le tracé de la rivière souterraine de Dinant (entre la Clinique Ste Anne et la Fontaine Patenier)


Doline bien marquée en pleine pâture avec affleurement calcaire visible et qui se prolonge vers l'aval par un petit vallon sec.
.

Les résurgences :






Le delta des résurgences


C’est un véritable delta que forme l’ensemble des résurgences de la rivière souterraine de Dinant



Het betreft dus een echte 'delta' van resurgenties van de onderaardse rivier van Dinant.


20 La résurgence Patenier
X=188.603 Y=105.929 Z=95
Débit exceptionnellement nul, moyen de 5.5 litres seconde (l/s) pouvant aller jusqu'à 28 l/s



Le déversoir des eaux de la résurgence Patenier et des ses satellites lors du chômage de la Meuse(photo GSCD)


21 Les Résurgences satellites de la Résurgence Patenier
Trois résurgences sortent des caves des maisons voisines de la Résurgence Patenier.
Débit moyen de 2 l/s pour les trois.

22 La Résurgence Laurent
Sort de la cave d’un bâtiment entre la résurgence Patenier et la Résurgence des Tanneurs.
Débit moyen de 14 l/s pouvant aller jusqu'à 20 l/s

23 Résurgence satellite de la Résurgence Laurent
Sort de la cave d’une maison voisine
Débit normal de 0.5 l/s

24 La Résurgence des Tanneurs ou Pichelotte
X=188.504 Y=105.977 Z=95
Débit moyen de 14 l/s pouvant aller jusqu'à 370 l/s



Le déversoir des eaux de la résurgence des Tanneurs, la résurgence Laurent et des ses satellites lors du chômage de la Meuse(photo GSCD)

Coloration

E. Dupont (1873) cite une anecdote à propos de la rivière souterraine :
"Entre Ciney et Dinant, à Jauvelant, existent de grands amas d’argile au contact des calcaires et des psammites. Un étang naturel qui se trouve en cet endroit, n ‘est dû qu ‘à la présence sous-jacente du filon d’argile. Il y a quelques années, on se mit à exploiter le minerai de fer subordonné à ce filon et à le laver dans l’étang. Peu de temps après, une fontaine, d’un débit assez abondant, qui alimente un quartier de Dinant et dont la limpidité n ‘avait jusqu ‘alors rien laisser à désirer, commença à donner de l’eau trouble, quoiqu’elle fut éloignée de 7 kilomètres
de Jauvelant. Ainsi cette source n’arrive au jour qu’après un cours souterrain de près d’une lieue et demie, à travers les roches du plateau qui sépare Dinant et Ciney ".

Ce cours souterrain a été tracé artificiellement par
Van den Broeck, Martel et Rahir (1910). Un colorant, la fluorescéïne, mêlé aux eaux s’engouffrant dans le chantoir de Jauvelan a été dépisté après quatre jours dans la fontaine Patenier.

5 commentaires:

Dagobert a dit…

Trés intéressant article :-)

Quand j'ai tapp" jauvelan riviere dans google j'ai trouvé une autre phénome où la riviére est mentioné (as une profondeur de -24m)

http://www.patrimoinemosan.net/chemins.html

Info du résurgence :
http://www.patrimoinemosan.net/Patenier.html
A+

Dagobert

Rudi a dit…

Salut JB splendide article. Tu mets notre club sur la carte!
Bien fait.
Pour moi il y a moyen d'arriver à la rivière souterraine de Jauvelan depuis notre local. Il faut seulement sortir un peu de boue.

Rudi

Groupe Spéléo la Corde Dinant a dit…

Merci Dagobert,le phénomène est le Trou Rodrigue mais il n'y a pas (encore) de rivière visible, elle se situe probablement 100m plus bas

Dagobert a dit…

Pourquoi pas la rivière as -24M? Aux Fagnoules nous avons aussi une vrais collecteur as -30m. C'est bizarre mais c'est possible.

Dagobert

Hugues a dit…

super boulot de recherche, de recoupements, de travail sur le terrain et à la maison ! bravo . Même n'étant pas du tout du coin c'est interessant et agréable à lire.